Agir contre l’exclusion sociale

 

RETOUR SUR LES COMITÉS DES RÉSIDENTS AUX LHSS ET AU CHRS

Une fois par mois se tient au LHSS et une fois par trimestre au CHRS, un comité des résidents non mutualisé aux deux structures. Ce comité des résidents permet un temps d’échange, de réflexion en collectif autour de plusieurs thématiques : activités à mettre en place, le règlement, les chambres mises à disposition, les droits, les horaires, les futurs projets, etc. L’objectif : créer du lien entre les résidents et s’assurer du respect de leurs droits. 

L’obligation (ou non) de venir à ces comités 

Du côté des LHSS, le comité des résidents est obligatoire (sauf en cas de rendez-vous ou motif impérieux) et se tient une fois par mois en fonction des entrées, des sorties et des rendez-vous des résidents. Pour le CHRS, aucune obligation n’est posée, mais cela n’enlève pas le fait que nombreux sont les résidents qui viennent à ces temps d’échange. Les résidents du CHRS sont cependant sollicités par le biais d’un questionnaire à remplir pour déposer des idées de sujets à aborder lors de ces réunions. Même quand il y a peu de sujets, ils n’en demeurent pas moins volontaires puisqu’une demande a été faite pour remplir ces formulaires avec l’équipe des professionnels du CHRS. La présence non-obligatoire des résidents du CHRS entraine l’écrit d’un compte rendu donné aux résidents et disponible dans le journal de l’établissement, la Gazette. 

Les derniers sujets abordés 

Aux LHSS, la dernière réunion a eu lieu le mercredi 9 mars, lendemain de la journée internationale des droits de la femme. Une occasion pour aborder avec les résidents à la fin de la réunion, les objectifs de cette journée et d’avoir le ressenti de celles et ceux qui souhaitent s’exprimer. Parmi les résidents présents ce jour-là, un journaliste irakien a fait une comparaison avec la vision des droits des femmes dans son pays. Pour lui, en France, il y a une plus grande ouverture d’esprit par rapport aux droits qui sont encore restreints dans beaucoup de pays du monde. Une résidente de 74 ans a également tenu à donner son point de vue autour de ce sujet, elle a connu en France, l’ouverture de certains droits aux femmes (le droit d’ouvrir un compte en banque à leur nom sans le consentement de leur mari en 1965 par exemple). 

Au CHRS, les réunions se tiennent le soir entre 18h et 19h pour proposer ensuite un repas à partager tous ensemble. La dernière réunion du 8 mars a abordé les sujets suivants : le contrôle du pass sanitaire, le port du masque, la poursuite des petits déjeuners dans l’espace convivialité, le planning de l’ouverture de l’espace convivialité et l’entretien technique des logements.

 

 

 

ARSL
8, rue boileau
87350 Panazol
05.55.77.57.77


Nous contacter