Pôle urgence

Le service intégré d’accueil et d’orientation – SIAO

Le S.I.A.O. centralise l’ensemble des demandes d’hébergement et/ou de logement accompagné dans le cadre d’une orientation prioritaire vers le logement. C’est une plateforme unique de traitement des demandes, permettant de simplifier les démarches pour les personnes et les travailleurs sociaux du département. L’intégralité des demandes est traitée via un formulaire unique adressé par les prescripteurs au pôle urgence.

Nos partenaires de l’hébergement et du logement :

  • Hébergement : HESTIA, Marianes.
  • Logement adapté : ADOMA, PRISM, Habitat et Humanisme Limousin, Espoir.

Les valeurs partagées entre ces institutions partenaires ont constitué le point de départ du S.I.A.O. 87. Le système s’est constitué sur une pluralité de points de vue et s’appuie sur les complémentarités de chacun. Cette coopération affirmée entend garantir les compétences et les pratiques professionnelles de ses acteurs et respecter les identités et les moyens de chacun.

Mais aussi…

La Direction départementale de la cohésion sociale et protection des populations (D.D.C.S.P.P.) de la Haute-Vienne, le Conseil départemental de la Haute-Vienne, le Centre communal d’action social (C.C.A.S.) de la ville de Limoges, les acteurs de 1er niveau de la veille sociale ; accueil de jour et maraudes, les associations caritatives ou humanitaires, le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) 87, les services sociaux hospitaliers, les missions locales …

 

Le 115

Le 115 est un outil de 1er niveau de la veille sociale départementale. Il assure :

  • Le recueil des demandes d’hébergement d’urgence des personnes ou des familles,
  • L’orientation et la mise en lien avec les dispositifs d’hébergement ou d’aides existants,
  • Le recensement et la régulation des places d’hébergement d’urgence disponibles sur le département.

L’activité du 115 est totalement intégrée dans le S.I.A.O.

 

Le service d’accueil et d’orientation – SAO

Porte d’entrée de la veille sociale départementale, le S.A.O. décline ses actions autour :

Du 1er accueil :

Il s’adresse à tout usager qui se présente pour la première fois ou après une absence supérieure à 3 mois. Il sert à :

  • recueillir des éléments qualitatifs sur la situation de la personne ou de la famille afin d’établir si le pôle urgence est le lieu adapté pour traiter la demande. Si tel n’est pas le cas, la personne est réorientée,
  • évaluer la situation afin de proposer des orientations adaptées, en l’occurrence dans le cadre d’une demande d’hébergement / logement adapté en lien avec le S.I.A.O.,
  • conseiller sur les démarches éventuelles.

De permanences sociales qui s’adressent :

  • aux personnes domiciliées par le pôle urgence mais non hébergées,
  • aux personnes domiciliées au C.C.A.S. et ne disposant pas de service social de référence.

Elles visent à assurer un certain niveau de réponses pour des personnes n’étant pas hébergées par le 115 et ne disposant a priori d’aucun interlocuteur social, mais connues du S.A.O. Ces permanences sont également dévolues à l’accompagnement des bénéficiaires du R.S.A. dans le cadre d’une convention de partenariat conclue avec le Conseil départemental de la Haute-Vienne.

De l’accompagnement social des personnes hébergées (référence institutionnelle) sur le dispositif d’hébergement d’urgence généraliste.

Il fait coexister deux registres d’intervention. Un registre basé sur des prestations, des problèmes concrets à résoudre, et un deuxième qui relève de l’ordre de la relation, centré sur l’évolution des personnes, ainsi que la recherche de solutions de sortie de l’hébergement d’urgence.

Cet accompagnement se réalise par des entretiens et rencontres avec les personnes, des accompagnements physiques, ainsi que par des rencontres et des contacts avec les partenaires associés.

D’autres prestations telles que la domiciliation, l’accompagnement des bénéficiaires du R.S.A, l’espace prévention santé et l’équipe de travail social de rue viennent compléter les réponses du S.A.O.

 

Le R.S.A.

Dans le cadre d’une convention avec le Conseil départemental de la Haute-Vienne, le pôle urgence de l’ARSL assure l’instruction des demandes et l’accompagnement des personnes sans résidence stable bénéficiaires du revenu de solidarité active (R.S.A.).

 

Le service de domiciliation

Ce service est assuré par le pôle urgence depuis le 1er janvier 2011. La domiciliation permet aux personnes sans domicile fixe de disposer d’une adresse administrative pour faire valoir leurs droits civils, civiques et sociaux. Les personnes hébergées sur les places d’hébergement d’urgence de l’ARSL sont domiciliées au pôle urgence.

 

L’espace prévention santé – E.P.S.

L’E.P.S., pour qui ?

  • ­les personnes en situation de grande exclusion,
  • ­les personnes en hébergement d’urgence,
  • ­les personnes en demande de soins,
  • les familles migrantes sans hébergement ou en hébergement d’urgence.

L’E.P.S., pour quoi ?

Les objectifs portent sur un meilleur accès aux droits et aux lieux de soins des personnes en situation d’exclusion, à partir d’une première approche autour de l’hygiène. Il s’agit d’abord de prendre soin de soi, pour accéder aux soins. Ses actions portent sur :

  • ­l’accueil et l’écoute,
  • ­l’information, le conseil, l’orientation, la prévention,
  • ­l’accompagnement des personnes individuellement et collectivement.

 

L’équipe de travail social de rue

Ses spécificités

L’équipe intervient auprès de personnes en situation d’errance et de marginalisation, de jeunes marginaux de 18 à 25 ans, de personnes en situation intermédiaire et de personnes très désocialisées. Contrairement aux maraudes traditionnelles, ses interventions ne se situent pas sur un registre d’assistance ou humanitaire. Le travail social de rue se situe en amont d’un accompagnement social institutionnel, dans la mesure où il vise à maintenir et à rétablir un lien social afin que les personnes puissent accéder aux dispositifs de droit commun (santé, logement, services administratifs, etc.).

Ses moyens

Elle est composée de 2 travailleurs sociaux, dont un mis à disposition par le centre communal d’action social (C.C.A.S.) de la ville de Limoges.

Modalités d’intervention

L’équipe intervient sur la ville de Limoges et son périmètre se situe au niveau de l’hyper centre de la commune et de son environnement proche. Acteur opérationnel de la veille sociale, elle travaille en partenariat et en complémentarité avec les autres équipes de maraudes, les accueils de jour, le 115 et le S.I.A.O.

ARSL
11, rue de Dion bouton
87280 Limoges
05.55.77.57.77


Nous contacter