Agir contre l’exclusion sociale

 

AURIANE, SERVICE CIVIQUE AU CADA

Existant depuis 2010 en France, le service civique reste le premier dispositif d’engagement pour les jeunes de 16 à 25 ans. Depuis le début du mois de juin, l’équipe du CADA accueille Auriane, étudiante en sciences de l’éducation en parallèle de son service civique. Suivie par Pauline, Éducatrice Spécialisée, elles nous livrent ensemble un retour d’expérience sur le début de cette aventure.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager dans un service civique ? 

Auriane : J’ai eu envie de faire un service civique pour être au contact d’éducateurs spécialisés afin de voir si le métier vers lequel je souhaite m’orienter me correspond. Je trouve qu’un service civique nous permet de se faire une idée réelle du métier et de tout ce que cela engendre. De plus, j’ai fait quelques stages mais de courte durée, contrairement à ces derniers, le service civique nous permet de suivre pendant une longue période les professionnels, les bénéficiaires, etc. Il nous donne un statut particulier et nous permet de pouvoir faire des accompagnements, ce qui est pour moi une grande opportunité car je souhaite passer le concours d’éducateur spécialisé. Cela nous donne de l’expérience et du recul sur les choses que l’on peut entendre et comment cela se déroule réellement. De plus, le service civique est compatible avec mes études, ce qui me permet d’acquérir de l’expérience tout en continuant mes études à côté.

Comment avez-vous découvert l’ARSL ? Cette mission de service civique ? 

Auriane : J’ai découvert l’ARSL grâce à des recherches pour mes études en sciences de l’éducation l’année dernière. J’ai eu un rendez-vous avec une éducatrice spécialisée du CHRS de l’association pour qu’elle réponde à des questions pour un exposé. Avant d’aller à ce rendez-vous, je me suis renseignée sur l’association, grâce à leur site. Concernant la mission du service civique je l’ai trouvée sur le site officiel du service civique.

Quelles sont vos missions au sein du CADA ?

Auriane : Au sein du CADA je réalise toutes les missions qui me sont données par les professionnels afin de les aider, elles sont donc variées. Principalement, j’accompagne les demandeurs d’asile à leur rendez-vous médicaux, pour des inscriptions au bus ou autres, je fais aussi de l’accueil et j’aide les professionnels à faire les colis alimentaires des personnes afin de leur distribuer. Il peut m’arriver d’être présente lors de sorties organisées par l’association, etc. 

Qu’est-ce que ce service civique peut vous apporter pour la suite de votre parcours ?

Auriane : Pour moi, le service civique m’a aidée dans le choix de métier que je veux faire. Il m’apporte de l’expérience et je pense que cela est bénéfique dans mes études, notamment pour passer le concours d’éducateur spécialisé. J’ai pu voir ce que vivaient les éducateurs spécialisés au quotidien etc, ce qui me donne une vision réelle du métier, et j’ai ainsi pu me questionner sur des choses auxquelles je ne me serais pas questionnée auparavant.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus pour l’instant à travers vos missions ?

Auriane : Pour le moment, ce qui me plaît le plus c’est le contact avec les personnes, le fait de pouvoir les aider dans leur quotidien et d’être utile. Malgré la barrière de la langue qui peut parfois être difficile, je trouve qu’elles nous apportent beaucoup aussi.

Qu’apporte Auriane au CADA à travers ses missions depuis son arrivée ? 

Pauline :  La présence d’Auriane permet d’apporter une plus-value au personnes hébergées sur le CADA, en effet elle réalise avec ces dernières des accompagnements à des rendez-vous médicaux ou administratifs, elle les aide à se repérer dans le quartier où dans la ville, aide au repérage des différentes lignes de bus, confection et distribution des colis banque alimentaire… Sur ces différentes missions, Auriane a la possibilité de prendre le temps nécessaire à la personne pour qu’elle comprenne la démarche faite avec elle et qu’elle puisse après être en capacité de la refaire seule. Les retours que fait Auriane au travailleur social référent de la personne qu’elle a accompagnée sont intéressants car elle a un nouveau regard utile à l’accompagnement social.

Comment s’est passée l’intégration d’Auriane au sein du service ? Auprès des usagers ?

Pauline : Dès son arrivée, Auriane a été présentée à l’ensemble des salariés des 3 services du bâtiment du CADA, nous lui avons donné différentes informations dont elle peut avoir besoin, ainsi que des documents de référence concernant les différents accompagnements. En ce qui concerne les personnes accompagnées, Auriane fait leur rencontre au moment de l’accompagnement pour celles qu’elle n’a pas déjà vues, de leur côté les personnes ont été prévenues en amont.

ARSL
8, rue boileau
87350 Panazol
05.55.77.57.77


Nous contacter