AURIANE, SERVICE CIVIQUE AU CADA

Existant depuis 2010 en France, le service civique reste le premier dispositif d’engagement pour les jeunes de 16 à 25 ans. Depuis le début du mois de juin, l’équipe du CADA accueille Auriane, étudiante en sciences de l’éducation en parallèle de son service civique. Suivie par Pauline, Éducatrice Spécialisée, elles nous livrent ensemble un retour d’expérience sur le début de cette aventure.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager dans un service civique ? 

Auriane : J’ai eu envie de faire un service civique pour être au contact d’éducateurs spécialisés afin de voir si le métier vers lequel je souhaite m’orienter me correspond. Je trouve qu’un service civique nous permet de se faire une idée réelle du métier et de tout ce que cela engendre. De plus, j’ai fait quelques stages mais de courte durée, contrairement à ces derniers, le service civique nous permet de suivre pendant une longue période les professionnels, les bénéficiaires, etc. Il nous donne un statut particulier et nous permet de pouvoir faire des accompagnements, ce qui est pour moi une grande opportunité car je souhaite passer le concours d’éducateur spécialisé. Cela nous donne de l’expérience et du recul sur les choses que l’on peut entendre et comment cela se déroule réellement. De plus, le service civique est compatible avec mes études, ce qui me permet d’acquérir de l’expérience tout en continuant mes études à côté.

Comment avez-vous découvert l’ARSL ? Cette mission de service civique ? 

Auriane : J’ai découvert l’ARSL grâce à des recherches pour mes études en sciences de l’éducation l’année dernière. J’ai eu un rendez-vous avec une éducatrice spécialisée du CHRS de l’association pour qu’elle réponde à des questions pour un exposé. Avant d’aller à ce rendez-vous, je me suis renseignée sur l’association, grâce à leur site. Concernant la mission du service civique je l’ai trouvée sur le site officiel du service civique.

Quelles sont vos missions au sein du CADA ?

Auriane : Au sein du CADA je réalise toutes les missions qui me sont données par les professionnels afin de les aider, elles sont donc variées. Principalement, j’accompagne les demandeurs d’asile à leur rendez-vous médicaux, pour des inscriptions au bus ou autres, je fais aussi de l’accueil et j’aide les professionnels à faire les colis alimentaires des personnes afin de leur distribuer. Il peut m’arriver d’être présente lors de sorties organisées par l’association, etc. 

Qu’est-ce que ce service civique peut vous apporter pour la suite de votre parcours ?

Auriane : Pour moi, le service civique m’a aidée dans le choix de métier que je veux faire. Il m’apporte de l’expérience et je pense que cela est bénéfique dans mes études, notamment pour passer le concours d’éducateur spécialisé. J’ai pu voir ce que vivaient les éducateurs spécialisés au quotidien etc, ce qui me donne une vision réelle du métier, et j’ai ainsi pu me questionner sur des choses auxquelles je ne me serais pas questionnée auparavant.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus pour l’instant à travers vos missions ?

Auriane : Pour le moment, ce qui me plaît le plus c’est le contact avec les personnes, le fait de pouvoir les aider dans leur quotidien et d’être utile. Malgré la barrière de la langue qui peut parfois être difficile, je trouve qu’elles nous apportent beaucoup aussi.

Qu’apporte Auriane au CADA à travers ses missions depuis son arrivée ? 

Pauline :  La présence d’Auriane permet d’apporter une plus-value au personnes hébergées sur le CADA, en effet elle réalise avec ces dernières des accompagnements à des rendez-vous médicaux ou administratifs, elle les aide à se repérer dans le quartier où dans la ville, aide au repérage des différentes lignes de bus, confection et distribution des colis banque alimentaire… Sur ces différentes missions, Auriane a la possibilité de prendre le temps nécessaire à la personne pour qu’elle comprenne la démarche faite avec elle et qu’elle puisse après être en capacité de la refaire seule. Les retours que fait Auriane au travailleur social référent de la personne qu’elle a accompagnée sont intéressants car elle a un nouveau regard utile à l’accompagnement social.

Comment s’est passée l’intégration d’Auriane au sein du service ? Auprès des usagers ?

Pauline : Dès son arrivée, Auriane a été présentée à l’ensemble des salariés des 3 services du bâtiment du CADA, nous lui avons donné différentes informations dont elle peut avoir besoin, ainsi que des documents de référence concernant les différents accompagnements. En ce qui concerne les personnes accompagnées, Auriane fait leur rencontre au moment de l’accompagnement pour celles qu’elle n’a pas déjà vues, de leur côté les personnes ont été prévenues en amont.

LA MECS PIERRE SAUVAGE A ÉTÉ INAUGURÉE

Presque un an après l’installation dans les nouveaux locaux, l’équipe de la MECS Pierre Sauvage a enfin été inaugurée le mercredi 6 juillet dernier. L’évènement s’est déroulé en plusieurs phases et a commencé bien en amont avec la création d’une fresque avec l’artiste Sema Lao. Elle a, avec la contribution des jeunes, réalisé une fresque sur le thème choisi par eux : les personnages fictifs. Vous trouverez une vidéo de la conception de la fresque à la fin de l’article.

Au programme de l’après-midi : discours de Monsieur ROMERA, président de l’ARSL, Monsieur MELLIER, administrateur de l’ARSL et de Monsieur LEBLOIS, président du Département de la Haute-Vienne, visite des locaux par les éducateurs et les jeunes en petits groupes, découverte de la fresque, dégustation du goûter réalisé par l’association La Bonne Assiette.

Pour lire l’article écrit par le Populaire du centre, cliquez ici
 

 

 

RETOUR SUR L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022

L’Assemblée Générale 2022 de l’ARSL s’est tenue le vendredi 24 juin dans les locaux du stade de Beaublanc. Les salariés, les représentants du personnel et les partenaires extérieurs étaient conviés pour cette occasion. 

Disposée sous un nouveau format, l’Assemblée Générale a mis en avant les temps forts de l’année 2021. La nouvelle charte graphique a été présentée par le biais d’une vidéo. Est ensuite venu le rapport moral du président, Monsieur ROMERA, suivi des rapports d’activités des deux pôles présentés par les Directeurs de pôle. Une nouveauté pour cette année, les salariés sont venus présenter les projets qu’ils ont initiés et portés cette année. Une belle manière de faire ressortir le travail des professionnels aux compétences diverses et complémentaires. 

Encore un grand merci aux partenaires présents à nos côtés pour cette occasion et un grand bravo aux salariés volontaires pour participer activement à cette assemblée générale. 

Ci-dessous, un retour en images sur cette assemblée générale.

 

 

 

CANICULE : L’ARSL S’ADAPTE AUX FORTES CHALEURS

L’été avance et les vagues de fortes chaleurs progressent. Face à ces dernières, l’ARSL s’adapte pour préserver le confort des personnes accompagnées et des salariés dans les différents établissements et services. 

Prévenir et accompagner

Des lettres d’informations ont été diffusées dans les établissements et services afin de communiquer sur les bonnes conduites à tenir lors des journées aux fortes chaleurs : fermer les volets, ne pas sortir aux heures les plus chaudes, limiter les exercices physiques,  boire régulièrement de l’eau, donner des nouvelles, etc. Ces consignes peuvent paraitre anodines mais restent vitales pour les personnes vulnérables. Les professionnels de l’ARSL s’assurent également que chaque personne se porte bien et apportent des solutions aux problèmes pouvant être rencontrés. 

S’adapter au climat 

La prévention prime mais l’adaptabilité opère également. Pour l’hébergement d’urgence, un courrier est chaque année adressé aux directions des hôtels où sont hébergés des personnes afin que des ventilateurs soient mis à leur disposition. L’équipe de rue aménage également ses horaires et son parcours. En effet, l’équipe ne sort plus après 14h pour éviter les heures les plus chaudes, elle change également de parcours en arborant les bords de vienne et les parcs, lieux de fraicheur où les personnes à la rue peuvent se réfugier lors des fortes chaleurs. Des brumisateurs et bouteilles d’eau leurs sont distribués tout en leur indiquant les points d’eau potable disponibles sur Limoges pour permettre une hydratation constante. 

RÉPONSE APPEL À PROJET D’UN DISPOSITIF POUR LES MINEURS ET JEUNES NON ACCOMPAGNÉS EN CREUSE

L’ARSL s’est portée candidate pour répondre à l’appel à projet pour la création d’un dispositif expérimental de 70 places pour la mise à l’abri, l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement et la prise en charge éducative des mineurs et jeunes majeurs non accompagnés dans le département de la Creuse. Le Conseil Départemental de la Creuse a lancé cet appel à projet dans le cadre de sa mission de protection de l’enfance et pour répondre aux orientations définies lors du Schéma départemental de la protection de l’enfance 2021-2026 qui s’inscrit dans la même stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance. 

Riche de ses expériences dans l’accompagnement des Mineurs Non Accompagnés (MNA) et dans l’accueil des personnes migrantes, l’ARSL a proposé une réponse porteuse de sens incluant principalement les mineurs dans leurs projets professionnels et personnels. En passant du pré-accueil du mineur jusqu’à la composition de l’équipe, tous les détails ont été présentés lors de l’entretien avec le jury à la mi-juillet. 

actualités


0208

AURIANE, SERVICE CIVIQUE AU CADA

Existant depuis 2010 en France, le service civique reste le premier dispositif d’engagement pour les jeunes de 16 à 25…

Lire la suite
0208

LA MECS PIERRE SAUVAGE A ÉTÉ INAUGURÉE

Presque un an après l’installation dans les nouveaux locaux, l’équipe de la MECS Pierre Sauvage a enfin été inaugurée le…

Lire la suite
0208

RETOUR SUR L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022

L’Assemblée Générale 2022 de l’ARSL s’est tenue le vendredi 24 juin dans les locaux du stade de Beaublanc. Les salariés,…

Lire la suite
ARSL
8, rue boileau
87350 Panazol
05.55.77.57.77


Nous contacter